Site Officiel de Lutry

Suppression des eaux claires parasites

Dans le cadre de la suppression des eaux claires parasites, la Commune a engagé d'importants travaux entre le parking du Vieux-Stand et le Quai Gustave-Doret.

Les eaux usées sous bonne conduite

La Commune réhabilite le collecteur d'eaux usées sur près de 800 m, entre le parking du Vieux-Stand et celui du quai Gustave-Doret. A la clé, une meilleure étanchéité pour éviter l'infiltration d'eaux claires qui provoquent une activité inutile à la STEP.

Le 2 octobre dernier ont été donnés les premiers coups de pioche d’un important chantier du côté du lac. Le but de ces travaux : éliminer les eaux claires parasites. Voilà qui nécessite les explications de Marc Aeby, spécialiste des évacuations des eaux au service des Travaux de la Commune de Lutry. « On fait la différence entre les eaux claires, c’est-à-dire l’eau de pluie captée par les cheneaux et les grilles d’évacuation au sol, et les eaux usées, celles qui ont été utilisées pour les sanitaires ou la vaisselle par exemple. Les eaux usées sont traitées par la STEP, tandis que les eaux claires sont directement rejetées dans le lac. » 

Voilà pour la théorie. En pratique, on retrouve des eaux claires dans les eaux usées. Soit parce qu’elles s’infiltrent dans les conduites en raison de problèmes d’étanchéité, soit parce que d’anciens bâtiments ont raccordé l’évacuation des eaux claires au collecteur des eaux usées. Ce n’est pas anodin : en 2020, 40 % des eaux usées traitées par la STEP étaient en fait des eaux claires qui n’auraient pas dû se retrouver dans ce circuit. D’où leur qualificatif de « parasites ».

Rajeunissement du collecteur 

Les 120 km de conduites d’eaux claires et usées qu’abrite le territoire communal ont été minutieusement inspectés à l’aide de caméras pour prioriser les interventions. Le tronçon en chantier souffre de plusieurs points d’infiltration d’eaux de ruissellement ou même de l’eau du lac. Les travaux représentent un budget de 1,6 million de francs et devraient s’achever ce printemps. La durée de vie du collecteur sera prolongée de 50 à 80 ans, selon le type d’intervention. « Malgré les importantes pluies de l’automne et de l’hiver, les entreprises impliquées ont effectué un travail intense et le planning semble pouvoir être respecté », conclut Marc Aeby.

Mise en conformité du domaine privé

Les études menées par la Commune ont montré que l’évacuation des eaux claires de nombreuses maisons du bourg est mal raccordée, pour des raisons historiques. Le service Travaux et Domaines prend régulièrement contact avec les propriétaires concerné·es pour évaluer les possibilités de mise en conformité, notamment en privilégiant la mutualisation des travaux et de leurs coûts.

Différents types d’intervention

Remplacement des conduites

Lorsque des éléments de canalisation sont déboîtés, il faut ouvrir le terrain pour remplacer la conduite. Deux tronçons sont concernés : le premier, situé entre la route cantonale et le terrain de foot, mesure 55 m. Le second, près de l’ancien port au niveau du baromètre, mesure 15 m de long.

Chemisage

Lorsque les conduites présentent des fissures ou des infiltrations réduites, on insère une gaine souple en fibre de verre imprégnée de résine qui va former comme une conduite dans la conduite. Elle est ensuite durcie par la diffusion de rayons UV ou d’eau chaude. Cette approche est beaucoup plus rapide, moins coûteuse et provoque moins de nuisances. Elle a pu être adoptée pour un tronçon de 350 m entre le terrain de foot et l’ancien port, et pour un autre de 235 m entre l’extrémité est de l’ancien port et le parking du quai Gustave-Doret.

Cuvelage

Le long du quai de l’ancien port, les eaux usées circulent dans une galerie de 2 m à 2,40 m de haut et de 1,20 m de large. Le profil de cette galerie ne convient pas à un chemisage simple. Il faut donc recouvrir toutes les parois par des plaques de polyéthylène pour créer une nouvelle galerie parfaitement étanche à l’intérieur de l’ancienne. Le tronçon concerné mesure 140 m.

Remplacement des batardeaux

Sur le tronçon entre l’extrémité est de l’ancien port et le parking du quai Gustave-Doret se situent trois déversoirs. Il s’agit de grandes chambres permettant d’accumuler le trop-plein d’eau. En cas de panne de la station de pompage de Vaudaire ou de fortes pluies, l’eau contenue dans ces chambres peut être déversée dans le lac en ouvrant des portes nommées batardeaux. Ces batardeaux laissaient s’infiltrer l’eau du lac et ont donc été remplacés pour étanchéifier les déversoirs.

Dernière mise à jour de cette page
mercredi 31 janvier 2024

Pour toute question

Service des Travaux et Domaines

Le Château
Case postale 190
1095 Lutry
Tél 021 796 21 80
travaux@lutry.ch

géolocalisation

Horaires de réception
Du lundi au vendredi,
de 8 h à 12 h et de 13 h 30 à 16 h 30