Projet d'agglomération Lausanne-Morges (PALM)

Initié en 2007, le projet d’agglomération Lausanne-Morges (PALM) réunit 26 communes, dont Lutry. Elles visent ensemble un développement dynamique et harmonieux du territoire, en concertation avec le Canton et la Confédération.

Près de 80'000 nouveaux résidents sont attendus dans l’agglomération Lausanne-Morges d’ici 2030 (valeur de référence 2014-2030). Les réseaux de transport, les zones commerciales et les quartiers d'habitation vont devoir nécessairement évoluer sous la pression démographique. Se pose alors la question complexe de l'usage intelligent du sol: comment répartir avec efficience les différentes fonctions du territoire? Comment préserver des espaces verts malgré la densification? Comment requalifier au mieux des constructions ou surfaces existantes?

Le projet d'agglomération Lausanne-Morges (PALM) a pour rôle de coordonner le développement territorial de l’agglomération. Il vise à ce que travail, logements, achats, mobilité et loisirs cohabitent harmonieusement à l'échelle communale comme supracommunale, afin de garantir une haute qualité de vie pour tous les habitants.

Trois axes forts pour l’agglomération

Le PALM est chargé de mettre en place et de coordonner des projets selon trois axes principaux:

  1. la mobilité: l’attractivité des transports publics et de la mobilité douce doit être renforcée;
  2. l’urbanisation: les logements doivent être maintenus à l’intérieur de l’agglomération, dans les portions de territoire les mieux desservies en transports publics et en services;
  3. les espaces verts: une plus grande place doit être donnée à la nature.

Afin que les réflexions menées autour de ces axes soient en prise réelle avec le terrain, l’agglomération a été divisée en 5 secteurs intercommunaux. Ils sont couverts par autant de schémas directeurs, c’est-à-dire de projets d’aménagement qui solutionnent des problématiques spécifiques à une zone. Lutry fait partie du secteur Est Lausannois du PALM, avec Pully, Paudex et Belmont-sur-Lausanne.

De Lutry à St-François en quelques minutes

Dans le secteur de l'Est lausannois, la croissance de l’agglomération se manifeste par de fortes difficultés de déplacement. Le réseau routier est désormais en passe d'être saturé. Il faut savoir que, dans notre région, 87% des trajets se font en véhicule individuel. Ces chiffres traduisent notre géographie à forte déclivité (peu compatible avec la marche à pied ou le vélo pour se rendre en ville ou au travail), un trafic pendulaire important mais aussi un réseau de transports publics qui irrigue encore mal les hameaux et les quartiers.

Le principal levier d’action est d'encourager les automobilistes à laisser leur véhicule sur leur trajet pour emprunter les transports publics dès que cela est possible. Le succès de cette proposition passe par une meilleure gestion du stationnement – tant en termes de coûts que de disponibilité – associée à des lignes de bus à haute vitesse, circulant sur des couloirs réservés, qui rallieront en un éclair le cœur de Lausanne. Le premier tronçon aménagé de Bus à Haut Niveau de Service (BHNS), projet emblématique du schéma directeur de l’Est lausannois, reliera le carrefour Lavaux-Petite Corniche de Lutry au carrefour Lavaux-Damataire à Pully. Sa mise en service est planifiée à l’horizon 2020.

Un développement fort de Corsy/La Conversion

Trois secteurs de l’Est lausannois seront privilégiés pour accueillir habitants et activités dès 2020: le centre-ville de Pully, les abords de la route du Lac et le secteur de Corsy/La Conversion.

Le projet de développement du secteur Corsy/La Conversion se structure autour d’un parc linéaire, s'inscrivant parallèlement au tracé actuel de la bretelle autoroutière de Corsy et se prolongeant au-delà de la route du Landar. De nouveaux développements résidentiels sont prévus de chaque côté du parc, dans une configuration de parc habité.

Autour de la gare de La Conversion, une intensification de l’urbanisation mêlant activités et logements est envisagée. L’accessibilité à la gare de la Conversion sera améliorée par la réorganisation et le renforcement des réseaux de bus et de mobilité douce. 

L’avancement et la concrétisation de ce projet dépendent toutefois de la restructuration de la bretelle autoroutière, ce qui nécessitera une prise de position de l’Office fédéral des routes.

Dernière mise à jour de cette page
mercredi 26 avril 2017

Pour toute question

Service de l’aménagement du territoire et bâtiments

Le Château
1095 Lutry
Tél 021 796 21 70
Fax 021 796 21 79
atb(at)lutry.ch

Horaires de réception
Du lundi au vendredi,
de 8 h à 12 h et de 13 h 30 à 16 h 30

géolocalisation

Une politique fédérale des agglomérations

Notre pays, dont les espaces sont limités, doit soigneusement planifier l’aménagement et la transformation de son territoire. Cette réalité est d’autant plus vraie dans les villes et les agglomérations qui se densifient chaque année davantage. Dès 2001, la Confédération a initié une Politique des agglomérations qui guide et subventionne le développement cohérent du territoire, notamment en matière de transports, d’utilisation économe du sol ou d’urbanisme durable.

Politique des agglomérations – Site de la Confédération